La France sous le coup de lourdes sanctions par Bruxelles, pour non respect des règles de lutte contre les faux médicaments

0

En 2011, Bruxelles avait acté une Directive imposant à tous les états de l’UE la sérialisation des médicaments vendus en pharmacie, avec l’impression d’un « Datamatrix » (cf photo) et ceci, afin de lutter contre les trafics de faux médicaments.


Depuis 2019 (date d’entrée en vigueur de cette obligation européenne), la France a pris beaucoup de retard par rapport aux autres pays de l’UE, car seulement 56% des pharmacies sont en conformité et connectées au répertoire national de vérification des médicaments (lui-même relié au fichier européen).

Le Ministre français de la Santé a prévenu que Bruxelles pourrait infliger à la France des sanctions de plusieurs centaines de millions d’euros si, d’ici fin novembre 2022, le taux de 80% de pharmacies connectées n’était pas atteint !

Le Gouvernement envisage de « sanctionner prochainement les pharmacies qui ne rempliraient pas leurs obligations ».
source AFP

 

 

 

 

 

 

Source AFP 21/11/22 :

Partager.

Laisser un commentaire