CANFRANC , une gare fantôme à la frontière franco-espagnole

0

La gare frontière de Canfranc longtemps appelée la belle endormie est aujourd’hui une gare fantôme à la frontière franco-espagnole. Sa fermeture est intervenue lors de la guerre civile espagnole et que le tunnel y menant fut muré. Lors de l’occupation allemande de la France, la gare est réouverte. En 1970 , un accident de train de marchandises détruit la viaduc de l’Estanguet et met fin définitivement au trafic en gare de Canfranc. Pour mieux connaitre l’histoire de cette gare affublée par les espagnols du nom de  » Titanic des Pyrénées », voici une liste d’ouvrages vous permettant de découvrir son histoire.
Le transpyrénéen en vallée d’Aspe: une construction et des hommes de Régine Péhau-Gerbert
Bruno Nunez: Héros d’un jour: Pau-Canfranc
Michel Baglin : Lettre de Canfranc
Rosario Raro :Dernier train pour Canfranc
Santiago Mendieta : l’Or de Canfranc

Partager.

Laisser un commentaire