Grâce aux droits de douanes, l’ail américain s’offre une bouffée d’oxygène

0

La plupart des agriculteurs américains subissent de plein fouet la guerre commerciale qui fait rage avec Pékin, mais pour certains, comme les producteurs d’ail ou de miel qui ont subi la concurrence chinoise durant des décennies, la hausse des droits de douane imposés par les Etats-Unis est une bouffée d’oxygène.

      Avant 1993, la majeure partie de l’ail consommé aux Etats-Unis était produit sur place, mais la donne a changé presque du jour au lendemain lorsque les agriculteurs chinois ont commencé à inonder le marché ,dans les années 1990, il y avait douze grandes exploitations commerciales cultivant de l’ail aux Etats-Unis, maintenant il n’en reste plus que trois. C’est dû au dumping (vente à perte) illégal de l’ail chinois.

      Le gouvernement américain a brutalement augmenté les droits de douane sur un grand nombre de produits chinois. Le 10 mai dernier, la taxe d’entrée imposée sur l’ail chinois est ainsi passée de 10% à 25%.

      M. Christopher, dont la société produit chaque année quelque 45.000 tonnes d’ail (environ 30% de la consommation des Etats-Unis), estime que ces droits de douane permettent enfin de rééquilibrer la compétition.

      Selon lui, une caisse d’environ 13 kg d’ail chinois coûtait 25 dollars avant la hausse des droits de douane et se vend désormais environ 45 dollars. Par comparaison, il faut débourser 50 à 60 dollars pour une caisse d’ail produit aux Etats-Unis.

Partager.

Laisser un commentaire