Bénin, les producteurs de légumes souffrent de la fermeture de la frontière nigériane

0

Le Nigeria a fermé sa frontière avec le Bénin depuis le 20 août, pour lutter contre la contrebande d’hydrocarbures et de produits alimentaires. Cette décision de la première puissance économique africaine affecte notamment les producteurs de légumes béninois, qui ne parviennent plus à écouler leur production comme avant.

Le Nigeria a décidé de fermer sa frontière avec le Bénin de manière unilatérale, une mesure qui concerne aussi le Cameroun et le Niger de façon partielle. Le géant nigérian veut se protéger de la contrebande d’hydrocarbures et surtout de l’importation illégale de produits alimentaires, notamment du riz asiatique acheté par le Bénin. Selon les autorités nigérianes, ces importations portent atteinte à la politique agricole du pays qui voudrait atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Mais cette mesure protectionniste du président Muhammadu Buhari touche durement l’économie béninoise, les producteurs agricoles en premier lieu. Ces derniers acheminent régulièrement des denrées sur le marché nigérian et ont donc essuyé d’énormes pertes.

Depuis que le Nigeria a fermé ses frontières , les agriculteurs béninois n’écoulent plus leurs productions

En 2004, les autorités béninoises et nigérianes avaient signé un mémorandum d’entente qui listait une trentaine de produits interdits d’exportation vers le Nigeria. Il s’agissait entre autres de produits alimentaires, congelés ou d’accessoires automobiles.

Partager.

Laisser un commentaire